Si j’étais restée dans ma zone de confort, je n’aurai jamais réalisé que la communication était l’un de mes points forts. Je n’aurai jamais été entrepreneure, et je doute même que je puisse être mariée et maman.

Beaucoup peuvent lire ce genre de phrases, et se dire que je dramatise…Mais c’est très réel. Tout ce qui me permet d’être la femme que je suis, vient d’une grande partie du fait que je sorte QUO-TI-DIEN-NE-MENT de ma zone de confort. L’objectif de cet article est de te faire comprendre que l’inconfort est cet  »allié » qui nous fait pas du bien au début, mais au final, on le veut comme meilleur ami: il nous permet de découvrir réellement qui nous sommes.

A. La puissance de l’environnement

Beaucoup de personnes sont conditionnées à juste avoir une routine métro-boulot-dodo. Il n’y a rien de mal à cela, quand il s’agit d’être au bon endroit professionnellement. Une routine peut être bonne quand nous sommes dans un emploi qui nous épanouit suffisamment pour sortir le meilleur de nous. Aussi, l’environnement nous permet d’étirer des dons, des compétences qui étaient-sous jacentes en nous.

Prenons un exemple: Imaginons une personne est douée en comptabilité. Elle est ultra compétente dans ses tâches de comptable. Son excellence est tellement évidente, que la direction veut la promouvoir.  L’ensemble de ses pairs trouvent même qu’elle est douée en communication. C’est juste que ses tâches actuelles ne lui permettent pas de saisir ce potentiel. Pourtant, tout le monde est unanime: cette personne est extrêmement sociable, en plus du fait de dégager de la confiance au premier contact avec elle.

La grâce de cette personne se trouve dans son environnement: ses compétences sont tellement nécessaires qu’on la  »pousse » à faire partie du comité social. Aussi, on lui donne des nouvelles responsabilités de communication interne pour mettre en valeur les activités sociales de l’entreprise.

Cet inconfort est le levier pour faire sortir les dons inexploités de la comptable. Le fait d’avoir le bon environnement, lui permet de découvrir encore plus son potentiel. In fine, elle devient encore plus épanouie dans son métier, ce qui lui donne encore plus de confiance en soi dans sa vie de tous les jours.

B. Que faire quand ton environnement est toxique?

Nous regardons certaines personnalités influentes avec beaucoup d’admiration. On s’imagine qu’elles ont eu la bonne fondation pour atteindre leur rêves les plus fous…Or, cette pensée et bien fausse! Je regardais des statistiques qui disaient que beaucoup de grandes personnalités influentes le sont, car elles ont un courage extraordinaire à sortir de leur zone de confort, et s’éloigner des traumas qu’elles ont expérimenté dans leur enfance.

Un autre cas illustre est cette histoire d’un papa veuf de deux garçons, qui soudainement, perd son épouse. Perdant pied, dans tout ce qu’il voulait accomplir, il sombre dans l’alcool et ne parvient pas à être un modèle pour ses garçons. Quelques décennies plus tard, on constate un grand écart dans la vie de ces deux hommes. L’un est devenu alcoolique, profondément maussade. L’autre est devenu prospère, ne s’autorisant à aucun cas même une seule goutte d’alcool. Quand on pose la question au frère alcoolique:  »Qu’est-ce qui a fait que tu aies sombré dans l’alcool? ». Voici sa réponse:  »Je suis ce que je suis car mon père est alcoolique ». Lorsqu’on part interroger l’autre frère, en lui posant la même question, sa réponse est la même: »Je suis ce que je suis car mon père est alcoolique ». Intéressant non?

Nous voulons tous être épanouis en tant qu’individus. Ce qui détermine la qualité du fruit que je donne est ma volonté d’aspirer à être épanouie. Cette volonté doit être forte, puissante, tellement puissante que je comprends qu’il m’est indispensable de sortir de ma zone de confort.

Quand on analyse des personnes extrêmement accomplies dans leurs vies professionnelles et dans leurs vies personnelles, un ingrédient revient: le côté intentionnel de prendre des décisions incommodes pour atteindre un but ultime de vie. Notre environnement, qu’il soit toxique ou non, n’est même pas suffisant pour nous empêcher à avancer. C’est la puissance de la décision.

C. L’importance de se bâtir une FOI en béton

Quand je regarde mes garçons, et que je les vois grandir. Ils ne se posent aucune questions telles que :: »si je pose telle action, qu’est-ce que les gens vont dire? » ou bien »et si je n’y arrive pas? Qu’est-ce que je fais? ». Non, ils avancent, car dans leurs jolies petites têtes, ils ont la FOI que tout ce qu’ils ont, ils l’obtiendront.

Voici donc mes questions:

  • Quel est ton niveau de foi pour concrétiser tous ces rêves qui sont enfouis en toi?
  • Comment alimentes-tu ta vision dans les choses que tu veux obtenir?
  • Quelles sont les décisions que tu prends quotidiennement pour atteindre ces objectifs?
  • Qu’apprends-tu depuis que tu sors de ta zone de confort?

D. Mon témoignage d’entrepreneure et de maman

Si on m’avait dit que je serai entrepreneure, je ne l’aurai jamais cru au préalable. Ce rêve a commencé par mon désir de me rapprocher de ma famille (je vis en Amérique du Nord, et l’ensemble des miens sont entre l’Europe et l’Afrique), ainsi que de vivre une vie qui a du sens pour moi.

  1. Une vie qui a du sens est une vie où je peux influencer intentionnellement mes enfants, car je travaille de la maison. Cela me permet d’être plus intentionnelle à bien manger, à les voir grandir, bref leur donner une éducation où je suis très impliquée dans les décisions majeures les concernant.
  2. Une vie qui a du sens pour moi, c’est de pouvoir être proche de mon époux, et lui permettre de lui donner le meilleur, car je parviens à prendre soin de moi. Plus je prends soin de moi, mieux je peux lui faire du bien.
  3. Et enfin, une vie qui a du sens, est de pouvoir impacter mon environnement, avec ma personne, mes valeurs et mes imperfections, sans avoir à mettre des couches de filtres lorsque je suis en contact avec quelqu’un.

Ainsi, la zone d’inconfort est devenu mon confort:

  • Que ce soit dans ma façon de gérer mes clientes (j’ai du changer des systèmes de travail- maintenant j’ai une autre ligne de téléphone professionnelle)
  • Que ce soit dans la création de contenu (je me lève très tôt ou me couche très tard). J’attends que tous les champions soient endormis afin de pouvoir être à l’aise d’écrire mes articles ainsi que mes podcasts
  • Je trouve du temps pour prendre soin de moi dans des heures peu conventionnelles (vendredi nuit).

E. Les petites décisions inconfortables sont la base de ton épanouissement personnel

Prendre soin de toi pour avoir une meilleure estime de soi est crucial. Le dire tel quel, semble théorique et même difficile à exécuter. Mais si je te disais, de prendre un 05 min de te dire à haute voix 5 qualités que tu aurais, c’est déjà plus abordable que de lire tout un livre sur l’estime de soi.

Idem si tu es une porteuse de projet: Si je te dis d’investir 2000$ ou bien 4h par jour dans de la formation continue, c’est moins possible qu’investir un 10$ par jour, ou d’allouer 30 min dans ton projet.

In fine, ce sont les petites décisions qui te permettent d’avancer. Le tout est de saisir que l’inconfort est en fait ton meilleur adjuvant dans l’ensemble des décisions et des actions que tu prends. Plus tu prends l’habitude de prendre des décisions inconfortables pour ton bien-être, plus tu t’y approcheras. L’effet cumulé sera tellement grand, que tu ne réaliseras plus à quel point c’est incommode.

J’espère que cet article te fera du bien. Que vas-tu poser comme petite action inconfortable qui va te rapprocher de tes objectifs aujourd’hui ma chère? Écris ta réponse dans les commentaires et on continue la conversation!

Avec beaucoup de bienveillance, Inès.

3 aspects d'une femme puissante

Lorem ipsum dolor sit amet, nihil alienum his ne, his magna appareat platonem in. Quando persius debitis vix ei, no nibh saperet vel.

You have Successfully Subscribed!