Mon entreprise n’est pas rentable que faire ? Inès Fomé

 

Plusieurs entrepreneurs , bien que conscients de la qualité de leurs produits, se plaignent de ne pas voir leurs activités décoller. Les clients ne consomment pas les produits, ou encore  se plaignent de ne pas pouvoir se payer les services proposés.

Vous êtes entrepreneur et vous vous retrouvez dans cette description ?

Découvrez quatre astuces qui vous permettront de rendre votre activité rentable  tout en passant par la gratuité.

  •  Réaliser que la gratuité peut être une opportunité 

La perception de la gratuité peut dépendre d’une situation à une autre. Elle peut être perçue comme une opportunité lorsqu’elle est assimilée à une bonne stratégie réfléchie et contrôlée en amont; Ou comme un frein lorsqu’elle est subie et imposée par la clientèle.

La gratuité n’est pas négative en soi pour le business, tout dépend de comment elle est exploitée.

Comme opportunité, elle doit répondre à certaines exigences notamment :

  • Être un bon moyen d’attirer une nouvelle clientèle : la gratuité vous permet d’afficher votre image de marque et de montrer vos valeurs en tant qu’entrepreneur(e). Pour que ce faire, vous devez préalablement avoir un objectif. Si votre entreprise est commerciale, proposez par exemple des échantillons de vos produits avec comme but de les promouvoir et que la clientèle découvre la nécessité de les consommer.
  • Amener la clientèle à comprendre que vos produits ont un coût financier ; Elle doit non seulement faire découvrir vos différents produits ou services, votre fonctionnement et vos résultats; Mais aussi les différents processus qui vous ont permis d’avoir ce produit fini. Ce que cela vous a coûté et ce que vous méritez en retour.

Un exemple:

si vous vendez des crèmes capillaires, vous pouvez offrir vos échantillons pour faire connaitre vos produits. Mais aussi, faites-les suivre d’un prospectus sur lequel vous mentionnerez les descriptifs de vos différents produits et leurs coûts. Prenez le temps de décrire le travail, l’énergie, l’investissement et les différents services que vous avez contacté pour avoir ce produit fini entre les mains de votre client. Soyez explicite et méticuleux-se à réveiller la conscience de votre clientèle.

Vous devez comprendre que la générosité a ses limites, vous ne faites pas du bénévolat mais une affaire rentable.

  • Avoir une bonne stratégie de Marketing/communication

Un des grands problèmes que rencontrent généralement les entrepreneurs est que, très peu de personnes sont conscientes du besoin de vos services dans leur quotidien. Moins encore des efforts que vous fournissez pour sortir des produits et services de qualité. Ils s’en procureront volontier mais ne voudront pas débourser de l’argent pour s’en procurer tant que l’urgence ne s’imposera pas.

La meilleure stratégie de Marketing est celle qui emmène à conscientiser les personnes à consommer et se payer aisément vos produits.

Autant il y a des personnes qui facilement savent détecter leurs besoins, autant il vous faudra beaucoup de patience et de travail de conscientisation pour que votre client idéal comprenne son besoin en terme de vos produits/services.

Dans le contexte afro-caribéens par exemple, la plupart ne s’offre des produits/services qu’en cas d’extrême nécessité et dans l’urgence. Il vous faudra alors savoir comprendre  leur langage pour les aider à bien prendre conscience de cette nécessité.

 

  •  Connaitre sa proposition de valeur

La gratuité devient un grand problème dans l’entrepreneuriat lorsqu’il n’est pas arrêté dans les temps. Il sera difficile pour un entrepreneur qui ne connait pas sa proposition de valeur de pouvoir vendre convenablement ses produits et d’effectuer une activité rentable dans le temps.

Par « proposition de valeur » on entend  » les retombées de vos services et offres auprès de votre clientèle « . C’est votre valeur ajoutée, ce qui vous distingue de la concurrence et qui rend si particulier vous et vos produits/services.

Pour un entrepreneur, connaitre sa proposition de valeur lui permet d’être correct dans son estime de soi, d’être digne, de parler avec assurance, et de s’affirmer en tant qu’entrepreneur auprès de sa clientèle. Il sera capable d’instaurer les limites en lieu et place de supplier les clients, car non seulement ils consommeront le produit/service, mais ils respecteront aussi le travail.

Au regard de ce qui précède, pourriez-vous dire que vous connaisez votre proposition de valeur? Êtes-vous capable de répondre à « pourquoi un client prospect préfèrerait votre service plutôt que celui de la concurrence ?»

 « J’ai appris que les gens vont oublier ce que vous avez dit, ce que vous avez fait, mais ils n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir»Maya Angelou

Vous comprendrez qu’en réalité, les transactions financières ne sont qu’une conséquence d’environ 80% d’une transaction émotionnelle. Plus une personne est attachée à ce que vous faites, plus il lui sera aisé de vous payer le juste prix.

Alors, misez sur votre touche! Plus vous prenez le temps de vous peaufiner et de travailler votre originalité, moins le rapport avec l’argent sera difficile avec vos clients.

 

  •  Apprendre à décrire correctement son/sa client(e) idéal(e)

D’un point de vue général, les entrepreneurs qui réussissent dans leurs domaines arrivent à avoir des entreprises en croissance car ils ont un descriptif correct de leur cible. La cible ou client idéal est la personne qui aura besoin de vos services pour une raison que vous pouvez présupposer et qui n’aura aucun stress à débourser des moyens pour se payer vos produits ou services. Il comprend la valeur d’un service ou produit, et le recommande dans son environnement, car il/ elle embrasse les valeurs de l’entrepreneur.

Voici quelques questions pratiques à se poser pour bien savoir définir son client idéal :

  • Votre client idéal est un homme ou une femme ?
  • Quel âge a votre client/cliente idéale ? (Il ne s’agit pas d’une tranche d’âge, plus c’est précis mieux c’est).
  • Est-il/elle capable de se payer vos services/produits ?
  • Quel est son style de vie ? comment réfléchit-il/elle financièrement ? quelles sont ses habitudes d’achat ?
  • Comment se sent-il/elle lorsqu’il/elle ne se procure pas votre produit ou service ?
  • Qu’est ce qui l’empêcherait de se procurer vos produits ou services ?

Autant de questions qui vous permettront de bien spécifier votre client idéal, de le comprendre et de lui procurer un produit ou service sur mesure et contribuera à l’épanouissement de votre entreprise.

 Retenez ceci : Plus vous connaissez votre client, moins il vous faudra de l’énergie pour lui réclamer de se payer vos services. Plus vous connaissez votre valeur ajoutée, plus vous et vos produits ou services serez respectés.

 

A la lecture de ce contenu, votre perception de la gratuité a t- elle changée ? Si oui, quelles sont les résolutions que vous prendriez désormais face à la gratuité ?

Faites-nous savoir ce que vous en pensez.

Pour un appel à consultation avec Inès, veuillez poursuivre en cliquant ici

www.chretienslifestyle.com/entrepreneur-chretien-pieges

Instagram: Inès Fomé

Facebook :Inès Fomé

Youtube: Inès Fomé

3 aspects d'une femme puissante

Lorem ipsum dolor sit amet, nihil alienum his ne, his magna appareat platonem in. Quando persius debitis vix ei, no nibh saperet vel.

You have Successfully Subscribed!