3 Conseils que je donnerai à Inès qui démarre son business - Inès Fomé

Pour chaque mois de Décembre, j’ai instauré une tradition qui consiste en tant que mentor, de donner des conseils à la Inès d’avant qui vivait des tumultes.

L’entrepreneuriat, le choix de la liberté?

En tant qu ‘entrepreneure qui débute son activité, j’aurais voulu recevoir des conseils venant des entrepreneurs chevronnés qui me ressemblent, qui ont les mêmes valeurs que moi, afin de bien progresser et atteindre plus rapidement des résultats. 

La vérité est que je ne suis pas devenue entrepreneure parce que j’avais un énorme intérêt pour l’entrepreneuriat, j’ai été porté dans l’entrepreneuriat par deux principaux désirs : 

           1. Je voulais être proche de ma famille ;

           Je vis en Amérique du Nord, et en tant que salariée j’étais constamment en décalage avec ma famille qui vit en Afrique et en Europe; Je ne pouvais malheureusement pas les appeler quand je voulais ou que je le pouvais. D’autant plus qu’il y a un décalage de 5-6 heures. 

           Je manquais toutes les grandes occasions familiales, les anniversaires, les fêtes de fin d’année, les graduations, les mariages etc… J’étais énormément frustrée de manquer les moments importants et de ne pas pouvoir connecter avec ma famille.  

           2. Je voulais être libre ;

 «Je suis une personne très authentique, je n’aime pas être catégorisée». 

            Ma foi chrétienne fait partie de mon identité. Je voulais donc être libre d’être moi, libre d’être épanouie, libre de m’exprimer sans avoir peur d’être oppressée de par ma foi et mes convictions.  J’avais besoin de me montrer comme je suis, de montrer mes coiffures afro que je kiffe, sans avoir ce sentiment de rejet ou de désapprobation.

            Je manquais malheureusement cette liberté lorsque j’étais salariée parce que je m’étais rendue compte que je devais me plier d’une certaine façon, aux exigences de mon employeur. 

 

Mes 3 conseils à Inès

Alors, si je devrais donner 3 conseils à une Inès qui traverse des tumultes et qui démarre son business je dirais :

  • Engage-toi dans ton activité de coaching, fixe des prix et tu vas plus impacter ton environnement ;

      Tu as de l’impact, tu donnes du contenu de haute valeur ajoutée, tu as une communauté qui te soutient, qui apprécie ce que tu faisfixe des tarifs le plus rapidement possible. 

Au début de mon activité, j’avais de la difficulté à fixer des prix parce que je me sentais illégitime. Je me disais : « je suis chrétienne, est-ce que je dois fixer des prix alors que techniquement, je suis heureuse dans mon activité ? »

Chère Inès, tu ne peux pas cumuler ton rôle d’épouse, de leader de cellule dans ton église, de commerciale et en même temps vouloir aider la terre entièretu ne peux pas aider la terre entière. 

N’entretiens plus l’espoir de devenir l’employée idéale de quelqu’un d’autre. Fixe des prix pour mieux impacter ton environnement, être ta propre employée idéale, mieux te chérir et prendre soin de toi comme tu aimerais qu’un employeur le fasse.

  • Valorise ton don et sois à l’aise à recevoir des chèques à la hauteur de ton don

       Lorsque tu acceptes de mettre une valeur marchande sur ton don, tu réalises 02 choses :

      1. Tu acceptes de briser ta vision d’origine, celle de penser que parce que tu étais vendeuse, tu gagnerais forcément de l’argent. Tu vas apprendre à changer ta vision en fonction de ce que Dieu a mis dans ton cœur et donc t’aligner selon tes dons.

Le don de communication que tu as, va t’ouvrir plusieurs portes. Tu n’as pas besoin d’aller à l’école pour ça. Tu es doué pour parler avec aisance peu importe l’endroit.

Inès, tu ne pensais pas prendre la parole en public? Faire de la consultation? du coaching? Tu ne pensais pas être une conférencière internationale ou une coach internationale? Accepte cette nouvelle vision et tu vas travailler avec beaucoup de fluidité parce que tu travailles dans ta zone de génie.

     2. Tu n’auras pas des difficultés à trouver des clients car tu ne feras qu’être naturellement toi. Tu auras des clients qui vont te payer énormément d’argent parce qu’ils apprécient ton don et ton aisance à exercer tes compétences.

 Accepte que les gens t’honorent et valorisent ton don.

  • Marche par la foi

       Je sais que tu marches dans l’inconnu et que tu as peur de marcher avec autant d’incertitudes, de ne pas avoir un environnement qui te soutient et de sortir complètement de la masse. 

Tu ne comprends pas réellement ce que tu es en train de faire et c’est normal.

Tu as cette angoisse parce que tu n’as pas le contrôle de ton lendemain,  tu ne comprends pas parfaitement ce que Dieu fait avec toi dans ton activité. 

Mon conseil : Continue de marcher par la foi et Dieu va te surprendre. 

 

« Mais, ajouta-t-il, je vous le dis en vérité, aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie ». LC 24 :4

 

Comme le dit Luc 24:4, tu ne seras pas prophète chez toi. Tu auras d’abord des clients du monde entier avant d’avoir des clients du Québec.

C’est normal que la majorité de tes clients viennent de la Polynésie, de l’Afrique, de l’Amérique et de l’Asie.

Malgré tout, continue de marcher par la foi. Il y a une moisson énorme qui t’attends. 

 

Le conseil Bonus : 

  • Continue de travailler fort 

        Les gens ne voient pas les sacrifices quotidiens que tu fais mais Dieu les voit.

Il voit comment tu investis en toi, comment tu n’as plus de vie sociale parce que tu te sacrifies pour cette activité, il voit ta vision d’excellence, comment tu traites tes clientes et ton désir de voir une véritable transformation s’opérer dans leurs vies.

Sois en sûre Inès, ce travail d’excellence va t’emmener très loin.

Ta grande vision et ton travail vont impacter plusieurs personnes qui vont récolter les fruits de tes sacrifices.

Oui, c’est difficile parce que tu n’as pas été appréciée, tu n’as pas été validée dans ta compétence.

Parce que tu as toujours recherché cette validation dans ton travail mais tu ne l’as pas reçu.

Mais, ne t’inquiète pas. Dieu te montrera de manière extraordinaire le niveau d’impact que tu vas avoir grâce à lui.

Continue de marcher par la foi;

Continue d’honorer ton Dieu;

Continue de travailler avec excellence;

Continue de travailler d’arrache-pied même lorsque tu vis le rejet, l’injustice, la solitude; Parce que tout ça vient avec l’entrepreneuriat.

Sache qu’au final, il y aura une moisson énorme.

Le Seigneur te donnera une équipe de feu, il te connectera avec plusieurs personnes qui te soutiendront.

Il y a certes des sacrifices à faire pour arriver à un certain niveau de succès.

Tout chemin qui mène à l’impact, n’est pas facile.

Du moment où ta conviction vient du Seigneur, le succès est toujours ton allier.

Travaille fort et Dieu va faire la différence dans ton activité.

 

3 aspects d'une femme puissante

Lorem ipsum dolor sit amet, nihil alienum his ne, his magna appareat platonem in. Quando persius debitis vix ei, no nibh saperet vel.

You have Successfully Subscribed!